ACTUALITÉ - DOSSIER PRESSE ALVÉOTEC :
02/01/2013

*
L'usine nouvelle fait l'écho des travaux d'Alvéotec et de LOUPI

infos :

Pour maintenir ses LED à une température inférieure à 120°, et garantir ainsi leur longévité, un fabricant d’éclairages les pose sur une mousse en aluminium. Efficace, et deux fois moins encombrant qu’un dissipateur thermique traditionnel en métal.
 

Les éclairages LED peuvent fonctionner des dizaines de milliers d’heures sans faillir, à condition d’évacuer la chaleur qu’ils dissipent. La solution proposée par la société Alvéotec est originale : le dissipateur thermique – un radiateur sur lequel sont posés les LED- est une mousse métallique, une pièce d’aluminium truffée d’alvéoles de géométrie contrôlée, et dont la taille et la répartition sont régulières.
Ce dissipateur, adopté par Loupi, un fabricant de luminaires pour espaces de vente et d’exposition, est fabriqué par un procédé de fonderie, CastFoam, développé au CTIF (Centre technique des industries de la fonderie). Alvéotec est un bureau d’études spécialisé créé il y a six mois au sein du groupe constitué par les deux fondeurs Gravitec et FTB. Le dissipateur pour LED est le premier produit industriel réalisé avec le procédé CastFoam. Sa production démarre en février 2012.


La dissipation et les échanges thermiques sont une des principales applications des mousses métalliques (il existe d’autres procédés de fabrication), qui peuvent aussi servir à absorber des chocs (crash automobile…), fabriquer des matériaux composites, des électrodes de batteries…


Les mousses d’Alvéotec sont réalisées en introduisant dans le moule de fonderie une préforme constituée d’un réseau de billes en résine, pour infiltrer ensuite le métal liquide. Après solidification, les billes sont éliminées par chauffage. Le résultat est une pièce monolithique (pas de soudure, pas de ponts thermiques), mais avec 80 à 90% de porosité, et dont les pores font 10 mm ou plus. Tout en travaillant sur d’autres projets industriels, Alvéotec poursuit en 2013 sa collaboration avec le CTIF, afin d’augmenter les cadences et de réduire les coûts de production.

 

3 modèles de dissipateur thermique pour LED, en mousse d’aluminium. Une structure alvéolaire conçue par Alvéotec et fabriquée par le procédé de fonderie CastFoam

Le procédé CastFoam mis au point au CTIF permet de réaliser des structures métalliques avec des alvéoles régulières dont la taille peut varier de 10 mm à 70 mm.

Pour consulter l'article :

www.usinenouvelle.com/article/la-mousse-qui-rafraichit-les-led.N190016